30/11/2006

Chaque homme doit inventer son chemin/Sartre

medium_medium_sid1.jpg

Lorsque j'avais 16-17 ans, je lisais toutes sortes de bouquins. J'étais fan de Duras, Vian, Fante, Steinbeck entre autres. Nous nous réunissions avec des potes pour refaire le monde dans les cafés au lieu d’aller au lycée. Nous pensions que tout était possible. Nous étions révoltés contre la société.
No Futur.
J’avais oublié tout ça. Cette époque où tout semblait possible et en même temps bouché. Où l’on s’imaginait que l’on se retrouverait pour nos 30 ans sur la tombe de Jim Morrison pour montrer ce que nous serions devenus.
J'avais grande foi en l'existentialisme. Je lisais Sartre. Je découvrais que j'avais le droit d'être athée.
Depuis, je suis devenue quelque peu mystique. Je ne crois plus que l’on puisse changer le monde, il a bien fallut trouver un substitut.

«Cela signifie que l'homme existe d'abord, se rencontre, surgi dans le monde, et qu'il se définit après. L'homme, tel que le conçoit l'existentialiste, s'il n'est pas définissable, c'est qu'il n'est d'abord rien. Il ne sera qu'ensuite, et il sera tel qu'il se sera fait. Nous voulons dire que l'homme existe d'abord, c'est-à-dire que l'homme est d'abord ce qui se projette vers un avenir, et ce qui est conscient de se projeter dans l'avenir. L'homme est d'abord un projet qui se vit subjectivement, au lieu d'être une mousse, une pourriture ou un chou-fleur; rien n'existe préalablement à ce projet; rien n'est au ciel intelligible, et l'homme sera d'abord ce qu'il aura projeté d'être.»(Sartre, 1946)

L’existentialisme version Sartre est remonté comme une vague, hier soir.
J’étais dans mon lit.
En ce moment j’ai l’impression d’être sous cocaïne. Running in my Brain. Limite si je ne crisse pas des dents. Cela tourne en boucle, je suis speed.
Je me suis dit qu’en tant qu’être humain, je me fais peu à peu, pierre par pierre. En résumé, je suis ce que je fais, ce que je choisis ou pas. Je deviens ce que je suis, qui je suis vraiment, par essence.
J’ai imaginé une bastide (Cela doit être un reste de ma séance sous hypnose)
(Ben oui je vis dans le sud, donc forcément, hein, je ne vais pas imaginer une yourte)
Elle n’est peut-être pas parfaite cette bastide. Mais c’est moi qui la construis jour après jour.
Il n’y en a pas deux pareilles. Alors il faut que je m’applique parce que je veux que le résultat final soit beau. Que je m’y sente bien.

À part ça ???
J'ai mes billets pour Pariiiiiiiiiiiiiiis, haaaaaaaaaaaaaa, ouiiiiiiiiii!

Bonne soirée

-N.E.R.D/Provider-

Commentaires

Ah bah ça alors...je viens de poster ma note sur ma bulle a moi, dense la note, plutot dense que danse et je me dis tiens, je vais voir comment ça va chez Boomette et paf! ...The crise, constructive mais crise quand même....Y'a une grosse lune la ou quoi??? Pfffioooouuu...Bon bah je vais me coucher moi...Je te bise au passage....fffiiiouuu

Écrit par : Itxaso | 30/11/2006

Ah bah ça alors...je viens de poster ma note sur ma bulle a moi, dense la note, plutot dense que danse et je me dis tiens, je vais voir comment ça va chez Boomette et paf! ...The crise, constructive mais crise quand même....Y'a une grosse lune la ou quoi??? Pfffioooouuu...Bon bah je vais me coucher moi...Je te bise au passage....fffiiiouuu

Écrit par : Itxaso | 30/11/2006

Ca doit être la période pour. Ca run pas mal dans mon brain à moi aussi...
Espérons que tous ça soit bien constructif, Vôtre Grâce !

Bon voyage en tout cas.

Écrit par : L'Archiviste | 01/12/2006

RDV à Paname si tout se passe bien poulette :))

Écrit par : kamaa | 01/12/2006

je n'avais pas de suivi des commentaires par mail, je me suis dit que je devenais trop sérieuse et que personne ne savait quoi en dire!! me voilà soulagée, mes lecteurs préférés suivent le fil..... :)

Écrit par : gucci | 01/12/2006

Vouais vouais, on est là !

Écrit par : L'Archiviste | 01/12/2006

Écrire un commentaire