Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/12/2006

Pariiiissssss

medium_sourire.JPG

Tout d'abord il y a eu cette morsure du froid sur mon visage. Plus l'habitude... A chaque fois cela me surprend. Ici, tu sens vraiment l'esprit de Noël, de l'hiver tout court d'ailleurs. Le ciel est bien bas et gris. Alors qu'hier, à mon départ de Marseille, tout n'était que soleil... That's Paris man!

En tous les cas, je kiffe l'appart de la reine mère. En ce moment, je m'écoute Monica Passos à donfass avec un petit café Nespresso (what else) et des biscuits de chez Poilâne. Ce matin, j'ai pris mon temps... J'ai mis une écharpe, double pulls et gants et je me suis fait mon tour à moi, celui des 20 premières années de ma vie...

Direction, par Alésia, Montparnasse. iPod vissé sur les oreilles (merci à Flo pour me l'avoir prêté). La tour était sous la brume et mon nez était rouge quand je suis entrée à la Fnac rue de Rennes. Puis j'ai voulu m'acheter un bagel (yumy avé la cream cheese) mais c'était fermé. Je me suis donc dirigée vers le Bon Marché et sa Grande Epicerie. Un autre monde. Là, tout n'est que luxe et volupté. Où tout est présenté de telle manière que tu ne peux résister à remplir ton cadis de mets provenant de tous pays. Pas moi, la zik dans la tête, version Adrienne Pauly, je me suis fait mon tour du monde gourmet seulement du regard. Puis je suis rentrée dans le temple du Bon Marché. Les effluves de parfums haut de gamme m'ont sauté au visage. Les femmes portaient des toques en fourrure et les hommes des manteaux trois quart. Je me suis rendue place st Sulpice où j'ai rendu hommage au café de la Mairie, puis direction st Germain, rue de Buci, le café du marché. J'ai pris un sandwich rue de Seine au Cosi. Pâte à pizza ouverte en deux, mozza, tomates roquette et parmesan, le tout arrosé d'huile d'olive. J'ai dégusté le tout à l'étage en lisant le papier sur James dans Libé: sacré James tout de même, parti un 25 décembre! Puis je me suis rassemblée pour affronter le froid. J'ai remonté Odéon, la rue Monsieur le Prince avec sa plaque à la mémoire de Malik Oussekine. J'ai traversé le jardin du Luxembourg. Souvenirs souvenirs...  C'est tout de même là que j'ai appris à marcher, que j'ai donné mon premier baiser, que les skins d'Assas nous coursaient.. Là où j'ai fumé mes premiers joints, où j'ai enterré ma souris Chocolate.... Je suis passée devant mon collège Montaigne puis j'ai pris la rue de Fleurus en changeant de trottoir à la hauteur du Lufac, pour m'apercevoir qu'il ne portait plus ce nom. C'était le repère des pires fachos de l'époque... Je suis remontée vers la rue de la Gaîté tout en causant au téléphone avec la miss Clooney (je suis poète avé mes rimes) Le froid avait bien pris possession de mon corps. Jusqu'aux os. Je me suis arrêtée à tous les étales de la rue Daguerre pour revenir chez ma Reine Mère. Chauffage à donf, je sirote mon café en mangeant mes biscuits. Elle est bien cool ma vie!

medium_luco.JPG

-Tricky/Emmanuelle-

Commentaires

et si je te disais qu'hier avec ELLE on a fait une ballade de deux heures en partant de la rue de Rennes, rue vaugirard, saint sulpice, rue des canettes, rue bonaparte, rue de buci, rue de l'échaudée, rue de seine (avec une pause café dans un café bd saint germain) etc... C'est dingue non ?
Et c'est vrai qu'il faisait vraiment froid. Aujourd'hui, reprise du boulot...

Écrit par : bigfish | 26/12/2006

ben tu vois, c'est le parcours du combattant :)

Écrit par : gucci | 26/12/2006

moi j'ai fait le trajet inverse, je suis partie vers le sud, je rentre à peine et enfermé dans mon bureau désert j'aspire une goulée d'air parisien, merci pour cette balade !

Écrit par : contessa | 26/12/2006

J'ai lu ton texte, j'ai pris une gifle, la gifle du souvenir, des secrets de mon enfance. Mes parents que je retrouvais à Paris.
Aujourd'hui j'étais sur Aix, place des quarts d'heure, j'ai déjeuné en terrasse, putain c'est quand même bon le sud. Amuses toi bien. La bise.

Écrit par : Madame B | 26/12/2006

si tu viens pas me chercher samedi gare de Lyon, moi toute seule avé mon accent et ma ptite valise, je repars dans mon pays ou l'on peut trouver une paire de bottes chez zara absoluments génialllllllllles m^me deux mois après sa sortie, bouh Mumu Robin sors de mon corps.

Écrit par : mrsclooney | 26/12/2006

Y a pire comme souvenir, tu aurais pu passer tes 20 premières années dans le 9 3 et ne pas avoir envie de faire un pélerinage. J'adore la grande épicerie. Ce commentaire est à prendre avec le sourire, je ne sais pas faire les petits dessins...

Écrit par : heure-bleue | 26/12/2006

t'est a paname; ben alors tu l'aurais dit on se serait tpous vu a une terrasse (avec un bon pull c'est faisable!!!) un grog! un! un autre garçon!

Écrit par : yoyostereo™ | 26/12/2006

contessa: ça oui, Paris était un peu mort aujourd'hui :)
Mme B : j'ai eu ma zinecou au tel, elle m'a confirmé le soleil sur Aix....
HB: demain je te fais belleville et la place des fêtes, un autre voyage (je dois y voir une pote)
mss: fait pas ta gamine !!! :)
yoyo: ha bon, t à paris?

Écrit par : gucci | 26/12/2006

GRRRRRRRRRRRRRRRRR!!!! j'dois attendre le printemps pour me re balader in Paris .................c'est pas juuuuuuuuuuuuuuuste !!!

Écrit par : debla | 27/12/2006

Hum j'aime bien quand on me raconte Paris comme j'aime à l'imaginer moi qui ,jusqu'a y a pas si longtemps, ne connaissais que les trottoirs de ma petite ville froide du centre ....
See ya

Écrit par : blacky | 27/12/2006

ça fait même pas une semaine que j'ai quitté Paris... pour retrouver mon Nord natal (ou il fait encore plus froid que dans la capitale!)... qu'il me manque déjà...
ça fait plaisir d'entendre parler de cette très chère ville sans entendre dire l'ahbituel "magnifique champs élysées, mais dans le métro, les gens tirent la gueule..." à croire que Paris se résume à ça....

Écrit par : Lou | 27/12/2006

A demain ma Gucci, moi aussi me tarde de repartir me balader dans le quartier où j'ai vécu (moins longtemps que toi mais quand même c'était chouette :), je vais me parer pour le grand froid, aujourd'hui à Toulouse il faisait teeeeeeellement doux :)
bisessssss

ps : Miss je serais là aussi samedi si tout va bien :)

Écrit par : kamaa | 27/12/2006

Ta description me fait penser à une chanson de Ferré : "Quartier latin". Elle me serre toujours vachement le coeur (comme tant de chansons de Ferré, en même temps...).

Écrit par : Hélène | 28/12/2006

Écrire un commentaire